Site officiel de Jean-Pierre PELAEZ

© Jean-Pierre Pelaez -  2021

E M B R A S S E - M O I

Petit tryptique sur l'infidélité

Création

Tréâtre de l'Entresort - Gruissan - 2006. Reprise en février et avril 2007 et Mars des Auteurs 2012 - Théâtre de la Cigalière. 

La pièce

Trois courtes pièces, trois retours à la maison : un mari qui rentre tard et prétend qu'il était au théâtre, Ulysse le héros qui revient de la guerre de Troie et retrouve Pénélope, Cambo le soldat américain qui a combattu pour la liberté et découvre que sa petite amie Terry a combattu elle aussi pour la liberté.

Ulysse

PENELOPE

Et pendant que monsieur se faisait dorloter
Moi, moi, toutes les nuits, je défaisais ma trame, 
Et le jour, je vivais, avec mes états d’âme...
Pendant que le héros faisait son Odyssée,
J’étais là, oubliée, toute seule au foyer !
J’attendais, tout le jour et la nuit,  nuit et jour
J’attendais, j’attendais, j’attendais ton retour !
Vingt années de rancœur, de rage contenue
A chercher des raisons de ne t’en vouloir plus ;
Et te voilà enfin, revenu à Ithaque,
-Ah ! tu mériterais une paire de claques !-
Et pour me consoler, te faire pardonner,
Tu me dis en rentrant : "Je suis exténué !"
Peut-être qu’il faudrait aussi que je te plaigne,  
Que je verse des pleurs et qu’à genoux je baigne
Ma tunique de veuve et ma robe de deuil !
(furieuse, levant vers lui son aiguille à tisser) 
Oh ! tu mériterais que je te crève un œil !

ULYSSE

Pénélope, crois moi, je n’ai que navigué...

PENELOPE

(au comble de la colère)
Fous-moi le camp, salaud ! Et va te promener,
Puisque tu aimes ça ! Retourne d’où tu viens,
Je t’ai trop attendu ! Va, ne me dis plus rien,
Navigue sur la mer, repars dix ans de plus,
Je ne veux plus te voir ! Pars et ne reviens plus !

 

Le retour du mari

MADAME

Et l’on peut te demander d’où tu viens ?!

MONSIEUR

D’où je viens, d’où je viens ?... Je viens d’où je viens !
MADAME 
Et c’est où, d’où tu viens ?!
MONSIEUR
D’où je viens !
MADAME 
Tu vas me répéter ça longtemps ?!
MONSIEUR
Tu ne veux pas me croire !
MADAME 
Je te croirai quand je saurai d’où tu viens.
MONSIEUR
Je viens, je viens...  du théâtre !
MADAME 
Du théâtre, du théâtre, dis que c’est ta vie, plutôt, qui est un théâtre !

Et tu es allé faire quoi, au théâtre ?!
MONSIEUR
Qu’est ce qu’on va faire au théâtre ?... Voir une pièce !

MADAME
Et elle était bien, cette pièce ?!

MONSIEUR
Très bien. Une pièce vraiment bien !

MADAME
Et elle parlait de quoi, cette pièce vraiment bien ?!

MONSIEUR
Elle parlait, elle parlait... de tout et de rien ! Et c’est justement cela qui faisait son intérêt.

Le retour du soldat

 TERRY

La télévision nous disait tous les jours comment vous avez libéré le Rakinam ! Quelle lutte héroïque... Mon chéri, tu es un héros, tu sais !

CAMBO

Ouais, on a écrabouillé le dictateur Fadah Al Ramdam et son armée de minables et on a libéré les populations civiles, tous ces pauvres gens opprimés par ce salopard. Ah ! c’est bien de se battre pour la liberté, tu sais !

TERRY

Oh oui ! C’est bien, mon chéri, tu as bien fait. Moi aussi, tu sais, je me suis battue pour la liberté. Je voulais tellement être comme toi, mon grand héros !

 CAMBO

Tu as bien fait, Terry : on doit tout faire pour la liberté. C’est pas toujours facile, mais il le faut...

 TERRY

Oui, il le faut. Aussi, tu te rappelles ton ancien copain Harry : il était tyrannisé par sa femme, qui est un vrai dictateur, alors, moi, je l’ai libéré de cette mégère... C’était pas facile, mais j’ai fini par y arriver...

 CAMBO

Pour nous aussi, au Rakinam, c’était pas facile mais on a fini par y arriver ; et je crois qu’on peut être fier... 

 TERRY

Moi aussi, je suis fière d’y être arrivée comme toi. Tu le sais, mon chéri, je suis têtue, quand je veux quelque chose... Surtout qu’au début, il voulait pas, il osait pas... Alors moi, je lui ai dit - Mais si, Harry, mais si, ose ! Tu dois le faire ! Quand on veut, on peut 

Presse et vidéo